Romain Paris Blog

Romain Paris Blog

Pendant ces 10 dernières années Shaka n’a cessé de voyager, Etats- Unis, Norvège, Allemagne, Belgique, Chine… toujours entourée de musiciens. C’est dans le nord de la France, plus précisément  à Nancy qu’elle a commencée à faire parler d’elle. Notamment en faisant les premières parties d’artistes francophone tel Marc Lavoine.

Ensuite vint La Chine, et ce fut une expérience étonnante pour Emma, à Pékin on a pu la voir dans des salles de concert, des émissions de télévisons nationale chinoise ou encore invitée à chanter sur scène pendant les cérémonies des Jeux Olympiques en 2008.

Elue « Best female Singer of Beijing » elle s’est produite dans de magnifiques salles de concerts à Pékin, Dalian, Hong Kong ou encore Tsingtao… Emma Shaka a  aussi collaborée dans beaucoup de projets, notamment avec l’artiste chinoise en vogue Jane Zhang yang lin. Au départ son répertoire comportait beaucoup de reprises, ce qui lui permit d’exprimer son talent dans de nombreux styles musicaux. Mais l’envie d’écrire ses propres chansons ce fit de plus en plus forte…

La musique c’est sa vie, Emma vit et respire pour la musique, que ça soit en s’impliquant dans des projets avec des jeunes ou sur scène, devant un public souvent admiratif face à l’émotion transmise par cette jeune artiste. Elle arrive à briser toutes les barrières et montre bien qu’avec de la motivation et surtout  beaucoup de passion, tout peu devenir possible aujourd’hui. Fière de son indépendance musicale, Emma a su s’entourer d’une équipe stable aussi passionnée qu’elle.

« C’est ma Shaka Familly » dit-elle.

 Emma Shaka Family

De retour en France après la Chine, Emma Shaka  a put compter sur le soutien sans faille de ses musiciens : David.H. Ortola (basse), Vincent Perotti (batterie) et James Le Joliff (guitare). Un Power Trio à l ‘ancienne portant la puissance de la voix d’Emma. Du rock comme on aime sans complexe, simple et efficace qui va droit au but, dans le cœur de celui qui écoute. Des guitares perçantes ainsi qu’une basse bien présente et un jeu de batterie qui vous invite a bouger, parfois on peu même ce laisser surprendre à imaginer la voie d’Adèle qui se lâche sur du rock. Son intuition musicale l’a guidée vers un Rock énergique et sincère, à découvrir dans son premier album, Who I Am (2012). L’album Who I Am est une combinaison de rock et de pop accessible à une grande majorité d’auditeurs. Des chansons comme “Let Me Try” libèrent une frustration  enfouis en elle, une frustration qui arrive à son apogée et qui est prête à exploser. Elle parle avec enthousiasme de notre société, exprimant sa préoccupation au sujet des habitudes de consommation ou des problèmes écologiques.  Le single “Can You Hear Me“ est un plaisir à l’écoute, on peu même se laisser tenter à dire qu’il redéfinit la place de la pop dans le rock .  Celon Alexa Spieler, blogeuse de New York : «Emma Shaka affiche une capacité vocale, inégalée par toute autre vocaliste aujourd’hui”.

En ce qui concerne le potentiel d’autres titres tel “Sex Away”, A. Spieler  a déclaré qu ‘«elle [Emma] incarne tout ce que cela signifie d’être une veritable rock star, un aperçu de Joan Jett transmise par sa voix puissante et sensuelle». L’album lui est divisé en deux parties, la première moitié est définie par des éléments plus rock tandis que l’autre moitié montre la fraicheur de cette artiste dans des couleurs beaucoup plus pop.

Il faut gardez à l’esprit que Shaka met l’accent sur son indépendance, et cela dans tous les aspects de son art. La langue tatouée sur la pochette de l’album Who I Am, c’est elle avec la mise en œuvre de sa créativité. O’Brien AMS a travaillé sur le projet afin de sublimer les graphismes, le tout dans le but d’exprimer au mieux l’image correspondant à l’esprit de cette rockeuse.

Emma Shaka

Bien que l’album Who I Am soit sortit dernièrement, Emma n’en a pas profité pour faire une  pause dans sa carrière musicale. Elle a l’intention de partir cette fois vers les Etats-Unis et pourquoi pas le Canada, afin de donner quelques séries de concerts. Elle espère pouvoir commencer l’enregistrement de son prochain album en 2014. Passionnée de voyage elle souhaite aussi continuer sa route en Asie et en Europe, dans l’espoir d’explorer de nouveaux lieux et de toucher de nouveaux publics. Emma veille elle même au bon déroulement de chacun de ses concerts, l’envie de sortir un DVD Live commence à lui trottée dans la tête… Une multitude de casquettes pour cette jeune chanteuse-productrice, qui a su se poser tel une véritable directrice artistique dans le choix de ses idées, tout simplement déterminée à poursuivre son petit bout de chemin pour continuer à faire évoluer  sa carrière de manière positive et intéressante.

L’avenir jugera de lui-même, mais on peu déjà deviner qu’il a toutes les chance d’être brillant. Ce qui dans le milieu de la musique n’est pas une tâche facile, mais avec la persévérance constante et l’engagement qu’elle affiche tout devient réalisable.

On ne peut que lui souhaiter de se retrouver sur scène devant des centaines de personnes à ses concerts… Emma Shaka a récemment déclaré en toute simplicité :

« Je ne peux pas dire où je vais, ni ou je serais dans 10 ans. Mon but dans la vie ainsi que dans ma carrière musicale c’est de simplement vivre mes rêves au lieu de rêver ma vie. »

Read more: http://romainparis.eklablog.com/musique-emma-shaka-a80052873

Romain Paris Blog

Romain Paris Blog

Pendant ces 10 dernières années Shaka n’a cessé de voyager, Etats- Unis, Norvège, Allemagne, Belgique, Chine… toujours entourée de musiciens. C’est dans le nord de la France, plus précisément  à Nancy qu’elle a commencée à faire parler d’elle. Notamment en faisant les premières parties d’artistes francophone tel Marc Lavoine.

Ensuite vint La Chine, et ce fut une expérience étonnante pour Emma, à Pékin on a pu la voir dans des salles de concert, des émissions de télévisons nationale chinoise ou encore invitée à chanter sur scène pendant les cérémonies des Jeux Olympiques en 2008.

Elue « Best female Singer of Beijing » elle s’est produite dans de magnifiques salles de concerts à Pékin, Dalian, Hong Kong ou encore Tsingtao… Emma Shaka a  aussi collaborée dans beaucoup de projets, notamment avec l’artiste chinoise en vogue Jane Zhang yang lin. Au départ son répertoire comportait beaucoup de reprises, ce qui lui permit d’exprimer son talent dans de nombreux styles musicaux. Mais l’envie d’écrire ses propres chansons ce fit de plus en plus forte…

La musique c’est sa vie, Emma vit et respire pour la musique, que ça soit en s’impliquant dans des projets avec des jeunes ou sur scène, devant un public souvent admiratif face à l’émotion transmise par cette jeune artiste. Elle arrive à briser toutes les barrières et montre bien qu’avec de la motivation et surtout  beaucoup de passion, tout peu devenir possible aujourd’hui. Fière de son indépendance musicale, Emma a su s’entourer d’une équipe stable aussi passionnée qu’elle.

« C’est ma Shaka Familly » dit-elle.

 Emma Shaka Family

De retour en France après la Chine, Emma Shaka  a put compter sur le soutien sans faille de ses musiciens : David.H. Ortola (basse), Vincent Perotti (batterie) et James Le Joliff (guitare). Un Power Trio à l ‘ancienne portant la puissance de la voix d’Emma. Du rock comme on aime sans complexe, simple et efficace qui va droit au but, dans le cœur de celui qui écoute. Des guitares perçantes ainsi qu’une basse bien présente et un jeu de batterie qui vous invite a bouger, parfois on peu même ce laisser surprendre à imaginer la voie d’Adèle qui se lâche sur du rock. Son intuition musicale l’a guidée vers un Rock énergique et sincère, à découvrir dans son premier album, Who I Am (2012). L’album Who I Am est une combinaison de rock et de pop accessible à une grande majorité d’auditeurs. Des chansons comme “Let Me Try” libèrent une frustration  enfouis en elle, une frustration qui arrive à son apogée et qui est prête à exploser. Elle parle avec enthousiasme de notre société, exprimant sa préoccupation au sujet des habitudes de consommation ou des problèmes écologiques.  Le single “Can You Hear Me“ est un plaisir à l’écoute, on peu même se laisser tenter à dire qu’il redéfinit la place de la pop dans le rock .  Celon Alexa Spieler, blogeuse de New York : «Emma Shaka affiche une capacité vocale, inégalée par toute autre vocaliste aujourd’hui”.

En ce qui concerne le potentiel d’autres titres tel “Sex Away”, A. Spieler  a déclaré qu ‘«elle [Emma] incarne tout ce que cela signifie d’être une veritable rock star, un aperçu de Joan Jett transmise par sa voix puissante et sensuelle». L’album lui est divisé en deux parties, la première moitié est définie par des éléments plus rock tandis que l’autre moitié montre la fraicheur de cette artiste dans des couleurs beaucoup plus pop.

Il faut gardez à l’esprit que Shaka met l’accent sur son indépendance, et cela dans tous les aspects de son art. La langue tatouée sur la pochette de l’album Who I Am, c’est elle avec la mise en œuvre de sa créativité. O’Brien AMS a travaillé sur le projet afin de sublimer les graphismes, le tout dans le but d’exprimer au mieux l’image correspondant à l’esprit de cette rockeuse.

Emma Shaka

Bien que l’album Who I Am soit sortit dernièrement, Emma n’en a pas profité pour faire une  pause dans sa carrière musicale. Elle a l’intention de partir cette fois vers les Etats-Unis et pourquoi pas le Canada, afin de donner quelques séries de concerts. Elle espère pouvoir commencer l’enregistrement de son prochain album en 2014. Passionnée de voyage elle souhaite aussi continuer sa route en Asie et en Europe, dans l’espoir d’explorer de nouveaux lieux et de toucher de nouveaux publics. Emma veille elle même au bon déroulement de chacun de ses concerts, l’envie de sortir un DVD Live commence à lui trottée dans la tête… Une multitude de casquettes pour cette jeune chanteuse-productrice, qui a su se poser tel une véritable directrice artistique dans le choix de ses idées, tout simplement déterminée à poursuivre son petit bout de chemin pour continuer à faire évoluer  sa carrière de manière positive et intéressante.

L’avenir jugera de lui-même, mais on peu déjà deviner qu’il a toutes les chance d’être brillant. Ce qui dans le milieu de la musique n’est pas une tâche facile, mais avec la persévérance constante et l’engagement qu’elle affiche tout devient réalisable.

On ne peut que lui souhaiter de se retrouver sur scène devant des centaines de personnes à ses concerts… Emma Shaka a récemment déclaré en toute simplicité :

« Je ne peux pas dire où je vais, ni ou je serais dans 10 ans. Mon but dans la vie ainsi que dans ma carrière musicale c’est de simplement vivre mes rêves au lieu de rêver ma vie. »

Read more: http://romainparis.eklablog.com/musique-emma-shaka-a80052873

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *